Inséparables (ft. Zaz)

Ce matin c'est étrange.
J'voudrais simplement pouvoir te regarder
sans remords, ni regrets,
sans vouloir casser le jouet,
sans bruit de verre brisé.

Revoir passer les anges.
Les cœurs sont si lourds quand ils se sont vidés.
Retrouver le goût du fruit, l'odeur de la pluie,
marcher à tes côtés.

Ce n'est rien qu'une main dans une autre main
mais c'est tout,
  ce qui nous tient jusqu'à demain quand tout flanche.
On se laisse et on se retient comme une danse,
comme une danse.

Alors pour toi, pour toi seulement je chante
et ma voix et ta voix sont inséparables.
Inséparables, inséparables.

Sin ti yo me pierdo, sin ti me vuelvo veneno.
No entiendo el despertar sin un besos de esos,
sin tu aliento en mi cuello.

Sin ti yo me pierdo, sin ti me vuelvo veneno.
No entiendo el despertar sin un beso de esos,
sin tu aliento en mi cuello.

Ce matin c'est étrange
mais j'voudrais simplement pouvoir te dessiner,
sans ratures, sans erreurs,
sans blessures et sans peur,
sans jamais me retourner.

Et qu'importe les anges,
je ne veux pas me cachés,
souvent la honte est sucrée
quand elle glisse à l'aurore
sur les courbes des corps
quand tout est pardonné.

Ce n'est rien qu'une main dans une autre main
mais c'est tout,
  ce qui nous tient jusqu'à demain quand tout flanche.
On se laisse et on se retient comme une danse,
comme une danse.

Alors pour toi, pour toi seulement je chante
et ma voix et ta voix sont inséparables.
Inséparables, inséparables.

Sin ti yo me pierdo, sin ti me vuelvo veneno.
No entiendo el despertar sin un besos de esos,
sin tu aliento en mi cuello.

Sin ti yo me pierdo, sin ti me vuelvo veneno.
No entiendo el despertar sin un beso de esos,
sin tu aliento en mi cuello.
 
Sin ti yo me pierdo, sin ti me vuelvo veneno.
No entiendo el despertar sin un besos de esos,
sin tu aliento en mi cuello.

Y es que sin ti yo me pierdo, sin ti me vuelvo veneno.
No entiendo el despertar sin un beso de esos,
sin tu aliento en mi cuello.
Letra: Inséparables (ft. Zaz)
Subida por Muy Alboranista

Share on :